Title

51ème Congrès
de la Société des Anglicistes de l'Enseignement Supérieur
Paris, 20 - 22 mai 2011

Doctoriales - Atelier 6 - Didactique - Résumés
Mardi, 30 Novembre 2010 13:04

 

  

Olga Andronova (Paris 7) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

« L'industrialisation de l’enseignement en ligne en milieu universitaire : est-ce possible ? »

Le terme de l’«industrialisation» semble effrayer une grande partie des enseignants. Cette communication propose une réflexion critique sur l’industrialisation de l’enseignement  et représente un bilan critique d'une recherche-action menée durant les années universitaires 2009-2011 autour de la formation ouverte à distance intitulée « Autoformation guidée en langues » à l’Université Paris Diderot. Une hypothèse a été privilégiée ici, selon laquelle l’innovation technologique permet l’industrialisation de l’enseignement :
- en créant un environnement favorable à l’acquisition ;
- en impliquant la responsabilisation des étudiants grâce à leur participation à la construction de leurs parcours d’apprentissage ;
- en permettant de gérer l’hétérogénéité.
On présentera le cadre organisationnel du projet, les choix théoriques, l'environnement technique, l’organisation du suivi, l’activité des étudiants, le bilan statistique et les premiers résultats obtenus. En conclusion, on émettra des propositions sur les modalités de travail dans le cadre d’une formation ouverte à distance à l’intention des étudiants de LANSAD.

 

Références
BERTIN, J.-C., GRAVE, P. & NARCY-COMBES J.-P. (2010) Second Language Distance Learning. Theoretical Perspectives and Didactic Ergonomics. Hershley PA: IGI Global.
DEMAIZIERE, F., NARCY-COMBES, J.-P. (2005). Méthodologie de la recherche didactique : nativisation, tâches et TIC. ALSIC, Vol. 8, n° 1, pp. 45-64.
DÖRNYEI, Z. (2009) The Psychology of Second Language Acquisition. Oxford: OUP.
ELLIS, R. (2008) The Study of Second Language Acquisition. Oxford: OUP.
JORDAN, G. (2004) Theory Construction in Second Language Acquisition. Amsterdam: John Benjamins.
LAMY, M.-N., HAMPEL, R. (2007). Online Communication in Language Learning and Teaching. New York: Palgrave Macmillan.
NARCY-COMBES, J.-P. (2005). Didactique des langues et TIC. Paris : Ophrys.
WHITE, L. (2003). Second language acquisition and universal grammar. Cambridge University Press.

 

Sandra Colly-Durand (Cergy) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

“Teaching English in a Creole-Speaking Environment: Socio-Cultural Expectations and Teacher Representation”

This paper stems from ongoing research for a PHD thesis. It analyses Jamaican primary school teachers’ representations of their socio-cultural realities as they are interpreted by the specific meanings they assign to Creole and its use in the classroom. It is now commonly accepted on the island among these professionals that English has no structurally superior features compared to Creole. However the local Creole speaking community continues to struggle with the notion that their language is a “bad,” patois or “broken” English. These stereotypes continue to flourish in spite of various attempts from researchers and cultural activists at valorizing the language. This is partly due to the fact that issues of identity, socio-cultural and socio-economic paradigms are interwoven in the landscape of language promotion.

Teachers are caught up in the middle of this discussion. However, their input is not often solicited. But optimal learning conditions for pupils require healthy teacher representations of their native language and teaching methods/ materials must be culturally appropriate. Indeed self-perception of pupils may be distorted by inaccurate historical, linguistic and ideological representations. Often, Creole is in fact both cherished and despised as a result of inherited representation.

The methodology is inspired by research performed by Abric and Flament on the cognitive structure of a social representation. This structure contains central and peripheral elements. While the central core stabilizes the representation and provides meaning, the peripheral elements allow for individual interpretations.

The findings are based on thirty hours of teacher narratives conducted via instant online messaging. The results suggest several elements of the central core as well as quite a few common peripheral elements shared by the ten subjects. Although this presentation focuses on the structure of the representation, the findings will be further fine-tuned using two sets of secondary data:

i) 100 questionnaires to provide a larger internal perspective
ii) An analysis of 6 official texts to provide an external perspective representation

 

Karima Lebdiri (Cergy) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

« De l’émergence de la parole qui fait sens à la reliance par la confrontation des univers de croyances : vers une didactique transculturelle de l’anglais »

L’apprentissage de la langue-culture anglophone en France présente de nombreuses disjonctions. Une première disjonction touche la culture qui est souvent instrumentalisée au profit de la grammaire. Une autre disjonction concerne la dissociation du corps et de la pensée. Il existe également une disjonction entre soi et l’autre dont on apprend la langue puisque les trajectoires personnelles, familiales et culturelles des apprenants ne sont pas prises en compte.

Les scénarios qui seront présentés visent établir des liens ente la langue et la culture, entre la langue-culture et les émotions et pour finir entre la langue-culture et l’histoire personnelle des apprenants-individus. Ces scénarios s’articulent autour d’une verbalisation en plusieurs étapes :

a) Une verbalisation orale ;
b) Une verbalisation écrite individuelle et collective ;
c) Ainsi qu’une ‘verbalisation’ par le langage du corps.

Les apprenants ont alors deux statuts, celui de communauté interprétative et communauté productive. S’intéresser aux univers de croyances dans les scénarios didactiques contribue à créer une passerelle que nous nommons reliance (Bolle de Bal, 2003, Moro, 2002) qui permet de renforcer les liens entre les élèves, de développer leurs capacités empathiques, de leur offrir la possibilité de partager des émotions.

La reliance peut aider à tisser des liens entre des individus. Ce tissage s'inscrit dans le paradigme de l'altérité (Martine Abdallah Pretceille, 2003). Le Cadre Européen recommande une approche actionnelle et vise à la réalisation de projets collectifs. Nous ajouterons à cette approche actionnelle une approche actancielle proposée par Joëlle Aden qui met en avant la parole comme acte de langage.

Nous explorerons également les apports de la psychologie transculturelle (Moro, 2002) qui aident les élèves à construire des passerelles qui leur permettront de penser et vivre l'altérité en termes de reliance.

Références
ABDALLAH-PRETCEILLE, M. L'Éducation Interculturelle, Paris, PUF, 1999.
ABDALLAH-PRETCEILLE, M. Former et éduquer en contexte hétérogène, Pour un humanisme du divers, Paris, Economica, 2003.
ADEN, J. (dir.), Construction identitaire et altérité en didactique des langues, Paris, Le Manuscrit Université, 2007.
ADEN, J. (dir.), Apprentissage des langues et pratiques artistiques, Paris, Le Manuscrit Université, 2008.
BERTHOZ, A. et JORLAND, L'Empathie, Paris, Odile Jacob, 2004.
BOLLE DE BAL, M. Déliance, liance : émergence de trois notions sociologiques, Sociétés, n° 80, 2003.
CHABOT, D. et M. (2005), Pédagogie émotionnelle. Ressentir pour apprendre, Incorporer l'intelligence émotionnelle dans vos stratégies d'enseignement, Canada, Trafford
DO, E. Rencontre amoureuse, désordre familial : enjeux identitaires dans une famille migrante, L’Autre Cliniques, Cultures et Sociétés, Revue transculturelle, volume 7, n°2, p.289, 2006.
MORO, M. R. Enfants d’ici venus d’ailleurs, Paris, La Découverte, 2002.
MORO, M. R., DELANOE, Q. MOUCHENIK, Y. Manuel de psychiatrie transculturelle. Travail clinique, Travail social, Paris, Editions La pensée Sauvage, 2004.
MORO, M. R. Nos enfants demain. Pour une société multiculturelle, Paris, Odile Jacob, 2010.
NDIAYE, P. La condition noire. Essai sur une minorité française, Paris, Calmann-Lévy, 2008.
MUCCHIELI, A. L’Identité, Que sais-je ?, Paris, PUF, 2003.
ZAYALLONI, M. Ego-écologie et identité : une approche naturaliste, Paris, PUF, 2007.

 

Emilie Magnat (Grenoble 3) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

« Méthodologie idiographique, locale, et méthodologie nomothétique, globale : vers une méthodologie de recherche mixte pour les sciences humaines et sociales »

Dans cette communication, je souhaite revenir sur un aspect important de la recherche en sciences humaines et, plus particulièrement, en didactique des langues : les méthodes scientifiques de recherche. L’opposition entre approches qualitative (local) et quantitative (global) ne relève pas réellement d’une opposition méthodologique, mais plutôt d’une opposition idéologique et épistémologique et constitue un faux débat qu’il convient de clarifier.

La distinction classique, simpliste et fallacieuse oppose la recherche qualitative, ayant une approche idiographique dans une démarche herméneutique, à une recherche quantitative, fondamentale, ayant recours à des modèles avec une approche nomothétique (Paquay, Crahay, & De Ketele, 2006). Cependant, en sciences humaines et sociales, de nombreux auteurs tels Narcy-Combes suggèrent une complémentarité des approches (Demaizière & Narcy-Combes, 2007). Ainsi, les chercheurs ont ressenti le besoin de méthodes de recherche mixtes, telles que le Cross-checking (Raby, 2009) ou encore la triangulation (Maxwell, 1996). Dans les recherches en acquisition d’une langue seconde, par exemple, la quasi-expérimentation permet de déterminer l’effet d’une variable dans un contexte d’apprentissage.

Cependant, lorsqu’il s’agit d’étudier les processus cognitifs de l’être humain, ce n’est pas seulement le quoi qu’il convient d’étudier, mais également le comment (Raby, 2009).

Les doctorants doivent avoir connaissance de ces différentes approches de la recherche scientifique et de leurs particularités. Aussi, à l’instar de (Dörnyei, 2007) et à partir des publications du domaine, je propose de dresser un tableau des méthodologies de recherche en sciences humaines et, plus particulièrement, en didactique des langues.

 

 

Retour Doctoriales - Atelier 6 - Didactique

Retour Doctoriales - Programme général

Retour Accueil